Restauration de
Monuments historiques
à Toulouse et sa région

Virginie Lugol est une entreprise spécialisée dans la restauration de monuments historiques et de maçonneries anciennes à Toulouse et sa région.

Virginie Lugol

Restauration des façades latérales du Capitole – Toulouse (31)

Protection : Classé Monument Historique

Chantier en cours

L’Hôtel de Ville de Toulouse, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est le résultat d’une longue histoire dont les étapes ont été souvent retracées.
 Afin de comprendre son évolution et la façon dont vont être évoquées les façades latérales dans ce projet, un bref rappel historique nous semble nécessaire. Au XVIe siècle, le Capitole, dit « maison commune » s’inscrit dans ses dimensions définitives au format d’un moulon entier, c’est-à-dire d’un îlot de maisons au nord de la cité. L’enceinte municipale est formée de bâtiments petits et inadaptés, mais également d’importantes constructions comme l’Arsenal ou le Grand Consistoire. C’est au XVIIème siècle que de grands changements vont être amorcés. En 1676, le Conseil de Ville demande « la démolition du moulon du devant de l’hôtel de ville pour y faire une place carrée en face de cette maison et y mettre l’effigie du roi à cheval ». Il s’agissait donc de dégager le front ouest du Capitole pour installer une place royale servant à mettre en valeur la statue équestre du souverain et le palais municipal lui-même.
Mais il faut attendre le XVIIIe siècle et les années du dynamisme retrouvé pour voir aboutir le projet de mise en valeur du Capitole par le percement de la place royale et la réalisation d’une nouvelle façade. Après plusieurs propositions, Guillaume Cammas peintre officiel et architecte fit accepter un projet élégant mis à exécution entre 1750 et 1759. Il dessine le plan de la façade avec colonnes et pilastres, trois avant-corps et mariages colorés de la brique avec la pierre. Les groupes des pavillons en saillie furent sculptés par Parant. Les pavillons étaient couronnés de frontons, balustres au centre de la façade et parties pleines dans les retournements des pavillons vers l’arrière.
Cette gigantesque façade écran appelait nécessairement une place monumentale en proportion qui ne sera terminée que près d’un siècle plus tard. Derrière elle subsistait un ensemble de bâtiments qui paraissait extraordinairement composite : cours, arsenal, tour, théâtre. Une réorganisation devait s’imposer, mais elle ne vint que très tard.
Façade rue du Poids de l’Huile
La façade sud-est principalement constituée de parements de brique, avec seulement deux travées comportant des parements de pierre moulurés et sculptés :
 la travée de l’extrémité ouest qui prolonge la façade ouest en retour et d’élévation identique, avec notamment deux pilastres supportant des chapiteaux avec guirlandes, de l’ordre ionique colossal. Le pilastre le plus à l’ouest a été restauré lors de la campagne de ravalement de la façade sur la place (2020) Ces pilastres reprennent ceux de la façade principale 

– la travée de l’extrémité Est prolongeant la façade est en retour et d’élévation identique, avec notamment  deux pilastres et chapiteaux avec guirlandes, de l’ordre ionique colossal mais couronnée d’une balustrade. 

Le soubassement est constitué de bossages horizontaux continus, alternés brique et pierre. Dans ce  soubassement très affirmé, des portes s’ouvrent dans de fausses arcades comme les fenêtres de la façade  principale. Les encadrements de baies, après le pavillon, passent de la pierre à la brique. Il est clair que  pour le Capitole, le choix de Cammas a bien été de faire cohabiter ces deux matériaux, avec un choix  précis de la pierre pour les parties les plus vues, de la brique enduite ou nue pour les moins nobles. L’analyse historique nous a montré que cette façade (1736) est antérieure à celle donnant sur la place  (1750-59). Elle est donc la façade la plus ancienne du Capitole, celle du théâtre 

Façade rue Lafayette 

La façade nord a été réalisée dans les années 1880 sous la direction de l’architecte parisien Leclerc. Elle comprend 10 travées simples réparties de part et d’autre d’une travée centrale (au total 11 travées) et  présente une élévation tant pleine que vide aux nombreuses baies à encadrement et chambranle de pierre  moulurée et sculptée, réparties sur trois niveaux. 

 

Restauration des façades latérales du Capitole - Toulouse (31)
Restauration des façades latérales du Capitole - Toulouse (31)
Restauration des façades latérales du Capitole - Toulouse (31)
Restauration des façades latérales du Capitole - Toulouse (31)