Restauration de
Monuments historiques
à Toulouse

Virginie Lugol est une entreprise spécialisée dans la restauration de monuments historiques et de maçonneries anciennes à Toulouse.
Virginie Lugol

MUSEE DES AUGUSTINS (31) – Accessibilité du musée

Ce projet porte sur la mise en accessibilité du musée des Augustins, ancien couvent des ermites de Saint Augustin dont la construction débute au XIVème siècle.
La mise en accessibilité d’un tel édifice demande une étude approfondie des cheminements, du parcours muséographique envisagé, des niveaux existants couplés avec la conservation d’un monument historique exceptionnel.
Bâti à partir du Moyen Âge, le couvent des Augustins est un bel exemple d’architecture gothique méridionale. L’église des Augustins, classée au titre des monuments historiques, a été bâtie à partir de 1309. Cette construction a duré jusqu’au début du XVIe siècle.
En 1341, les travaux de la salle capitulaire et de la galerie du cloître la bordant étaient déjà suffisamment avancés pour accueillir une réunion générale de l’ordre.
L’édification des trois autres galeries du grand cloître (321 m2) commença en 1396. Dans l’aile sud du cloître (remplacée aujourd’hui par le jardin rue de Metz) étaient installées l’école, l’officine de l’apothicaire et la boutique de tonsures. L’aile ouest comprenait quant à elle un grand réfectoire, la cuisine, le bûcher et le cellier. L’incendie de Toulouse en 1463 endommagea gravement les toits de certains bâtiments. Il mit un frein à la construction qui ne reprit qu’à partir de 1495.
Le couvent fut reconnu par décret du 2 novembre 1789. Un groupe d’amateurs qui comprenait de nombreux professeurs de l’Académie Royale de peinture et de sculpture fit pression pour obtenir l’ouverture d’un musée destiné à mettre les chefs d’œuvre toulousains à l’abri de la vindicte des révolutionnaires et surtout du pillage. En 1793, le conseil départemental décida de la création du qui ouvrit ses portes en 1795, dans l’église des Augustins. Toulouse possède ainsi l’un des plus anciens musées de France, ouvert peu après le musée du Louvre à Paris.
Le projet consiste à rendre le musée accessible à tous, depuis l’église (4), le petit et le grand cloitre, l’escalier Darcy et un futur hall (2) situé entre ces deux cloitres dans l’aile Darcy et apportant une fluidité à l’ensemble du parcours.
Il comprend également la restauration du grand cloître, unique cloître gothique d’Occitanie conservé en totalité.

Ce projet porte sur la mise en accessibilité du musée des Augustins, ancien couvent des ermites de Saint Augustin dont la construction débute au XIVème siècle.
La mise en accessibilité d’un tel édifice demande une étude approfondie des cheminements, du parcours muséographique envisagé, des niveaux existants couplés avec la conservation d’un monument historique exceptionnel.
Bâti à partir du Moyen Âge, le couvent des Augustins est un bel exemple d’architecture gothique méridionale. L’église des Augustins, classée au titre des monuments historiques, a été bâtie à partir de 1309. Cette construction a duré jusqu’au début du XVIe siècle.
En 1341, les travaux de la salle capitulaire et de la galerie du cloître la bordant étaient déjà suffisamment avancés pour accueillir une réunion générale de l’ordre.
L’édification des trois autres galeries du grand cloître (321 m2) commença en 1396. Dans l’aile sud du cloître (remplacée aujourd’hui par le jardin rue de Metz) étaient installées l’école, l’officine de l’apothicaire et la boutique de tonsures. L’aile ouest comprenait quant à elle un grand réfectoire, la cuisine, le bûcher et le cellier. L’incendie de Toulouse en 1463 endommagea gravement les toits de certains bâtiments. Il mit un frein à la construction qui ne reprit qu’à partir de 1495.
Le couvent fut reconnu par décret du 2 novembre 1789. Un groupe d’amateurs qui comprenait de nombreux professeurs de l’Académie Royale de peinture et de sculpture fit pression pour obtenir l’ouverture d’un musée destiné à mettre les chefs d’œuvre toulousains à l’abri de la vindicte des révolutionnaires et surtout du pillage. En 1793, le conseil départemental décida de la création du qui ouvrit ses portes en 1795, dans l’église des Augustins. Toulouse possède ainsi l’un des plus anciens musées de France, ouvert peu après le musée du Louvre à Paris.
Le projet consiste à rendre le musée accessible à tous, depuis l’église (4), le petit et le grand cloitre, l’escalier Darcy et un futur hall (2) situé entre ces deux cloitres dans l’aile Darcy et apportant une fluidité à l’ensemble du parcours.
Il comprend également la restauration du grand cloître, unique cloître gothique d’Occitanie conservé en totalité.

Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée
Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée
Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée
Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée
Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée
Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée
Restauration de Monuments historiques à Toulouse - Musée des Augustins (31) – Accessibilité du musée